Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Feb

Le marché de l'emploi espagnol

Publié par Adrien Albaret

Le marché de l'emploi espagnol

La crise économique de 2008 qui a touché l'Europe ainsi que les Etats unis a créé des

dommages dans de nombreux pays. La Grèce, l'Italie, le Portugal ainsi que l'Espagne ont

été en tête de liste des pays les plus atteints, provocant un réel disfonctionnement

dans leur système économique qui persiste encore actuellement.

L'Espagne dont l'économie se basait essantiellement sur le secteur immobilier, a vu ce

dernier exploser littéralement, dû au fait qu'il était majoritairement financé par des

prêts bancaires.

La conséquence direct de ce phénomène a été la destruction massive de postes, en

partilucier dans ce domaine, depuis 2008, entrainant au passage une réelle augmentation de l'économie souterraine.

Ainsi, depuis le début de cette crise, le marché de l'emploi espagnol se retrouve séparé

en deux parties distinctes, avec d'un côté les emplois précaires, en intérim ou à temps

partiel, qui ont subi jusqu'à 90% des licenciements; et de l'autre, les travailleurs

bénéficiant de l'équivalant d'un CDI. Le fait est que, selon l'OCDE(Organisation de

coopération et de développement économiques), "le dualisme du marché du travail a des

effets négatifs sur l'emploi et la productivité". Du coup, les entreprises préfèrent

licencier plutôt que de diminuer les salaires.

Le principal problème réside dans la situation que connait alors les jeunes. Près de la

moitié d'entre-eux sont à la recherche d'un travail, et n'ayant que peu d'experience, il

ne peuvent obtenir pour la plupart que des emplois intérimaires. En sachant que nombreux

d'entre-eux ont quittés l'école sans un diplôme, leur carrière professionnelle s'annonce

pleine d'embuches.

La situation n'est donc pas aux beaux fixes en Espagne. Les destructions de postes ne

s'arrêtant pas, l'Espagne se doit de réinventer son économie. Le soucis étant de savoir

comment. Aujourd'hui les secteur qui recrutent le plus - car en manque de main d'oeuvre

professionnelle - sont les suivants : L'informatique, le commerce, le marketing,

l'import-export, l'automobile, la construction navale, l'agroalimentaire, l'agronomie,

les nouvelles technologies/ Multimédia.

Commenter cet article

À propos